Fin des locations directes

Accueil FORUMS GÎTES DE FRANCE Fin des locations directes

  • Ce sujet contient 6 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par QuestelanQuestelan, le il y a 1 année.
  • Créateur
    Sujet
  • #22346052
    QuestelanQuestelan
    Membre BRONZE

    Alerte !

    Depuis plusieurs années, certains relais départementaux Gîtes de France obligent leurs nouveaux adhérents à confier la commercialisation de leurs hébergements à la centrale de réservation du relais. Les adhérents ne peuvent plus louer en direct et doivent payer une commission sur chaque vente. Gîtes de France se prépare à généraliser cela en 2025 et dès cette année, la fédération demande aux relais de modifier en ce sens leurs statuts lors des prochaines assemblées générales. Il faut absolument empêcher cela si l’on ne veut pas que notre mouvement perde son caractère associatif et devienne un ersatz d’Abritel ou d’Airbnb.

    C’est possible, les relais restent indépendants et autonomes et rien ne les obligent à modifier leurs statuts, il faut donc absolument voter contre cette modification lors des prochaines AG de 2023.

    Il faut savoir que Gîtes de France a déjà été condamné par le Conseil de la Concurrence (décision 06-D-06) pour avoir imposé ses centrales de réservations. Les propriétaires restent donc libres de commercialiser eux-mêmes leur gîte sans passer par ces centrales.

    Si vous êtes dans un département où les locations directes ne sont déjà plus autorisées, il faut absolument vous mobiliser et réclamer le droit de commercialiser vous-même votre gîte, et éventuellement signaler cela à la DGCCRF (https://signal.conso.gouv.fr/).

    Nous travaillons sur ces sujets depuis 2021 avec le Collectif des Loueurs en Directs Gîtes de France du Finistère (collectifgdfld@gmail.com), n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement.

    Pierre-Yves ( https://questelan.fr/)

    5 membres ont remercié l’auteur pour ce post.
Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Réponses
    • #22365236
      BennynetBennynet
      Administrateur

      Bonjour,

      Cela me rappelle en 2014 quand Abritel a arrêter de proposer des outils pour faciliter la mise en relation en direct au profit de la réservation en ligne qui est depuis devenu une obligation pour pouvoir publier sur leur site…

      Comme le dit Pascal, malheureusement une bonne partie des vacanciers cherchent à louer rapdiement en quelques clics depuis leur canapé à 23h avec leur CB en succombant aux charme du marketing des beaux sites qui promettent de belles garantie sous (*)… C’est dommage mais c’est une tendance que les grosses structures (on ne parle par de LVP Direct) ne peuvent pas ignorer s’ils veulent survivre et payer leurs frais de structure.

      Mais attention a ne pas confondre, GdF ne va pas interdir un propriétaire de louer en direct. Un propriétaire adhérent chez GdF pourra toujours continuer à louer en utilisant d’autres moyens de mise en relation mais il ne pourra plus le faire depuis son annonce GdF.

      Même si certaines antennes GdF font plus de censure que d’autres, rien n’interdit un propriétaire membre de GdF de faire comme sur les OTA : C’est à dire augmenter ses tarifs sur son annonce GdF pour compenser les frais qui devra supporter tout en augmentant sa visibilité sur internet pour que les vacanciers intelligents puissent passer en direct au meilleur tarif possible. D’où l’intérêt d’avoir des annonces sur des sites comme LVP Direct et/ou d’avoir un site internet dédié a sa location.

      En bref, si GdF ne permet plus la mise en relation en direct sans réserver depuis leur site, il faudra les utiliser comme les OTA (Airbnb, Abritel, Booking…). C’est a dire comme référent et libre aux vacanciers de payer plus cher pour réserver depuis ces sites. D’ailleurs c’est aussi la tendance sur LE BON COIN.

      Ca fait aussi plusieurs années que je fais de la location saisonnière et je dois reconnaitre que ces dernières années les habitudes de réservation des vacanciers sont bouleversées. A chacun de savoir s’y adapter tout en gardant sa propre philosophie.

      Bonnes locations a toutes et tous 😎.
      Benoit

      villamenerbellec.com
      location-vacances-vista.com

      1 membre a remercié l’auteur pour ce post.
      • #22385151
        QuestelanQuestelan
        Membre BRONZE

        Bonjour,

        La location directe et la réservation en ligne ne sont absolument pas incompatibles de même que le paiement par carte bancaire. Gîtes de France refuse cela aux loueurs en direct non pas pour des raisons techniques ou juridiques, mais pour les contraindre à souscrire aux services des centrales de réservation et prélever une commission au passage. Il ne faut pas être naïf.

        Les vacanciers veulent une information fiable et rapide (disponibilité, tarifs etc.) et réserver facilement. Tout cela, un site internet bien fait le permet sans rajouter un intermédiaire comme les centrales de réservation. ITEA, le prestataire informatique de GdF a développé les outils nécessaires pour ouvrir à tous ces services, y compris aux locations directes et même pour le paiement par CB. Le recours imposé aux centrales de réservation est un archaïsme.

        Ces centrales de réservation ont été mises en place à une époque où ni les téléphones portables, ni les ordinateurs, ni Internet n’existaient et où il fallait parfois plus d’un an pour obtenir un raccordement téléphonique. Elles ont eu leur utilité et l’ont peut-être encore pour certains, mais vouloir les maintenir à tout prix, et surtout les imposer, est une erreur stratégique absolue à une époque où le consommateur se tourne au contraire vers la vente directe et sans intermédiaire.

        Précisions sur le paiement immédiat par CB :

        Offrir la possibilité de payer par carte bancaire est peut-être apprécié par les clients, mais je n’en ai encore jamais rencontré qui souhaitaient un paiement immédiat. Il ressort des articles 1113, 1583, 1121 et 1125 du code civil qu’une vente est parfaite ou le contrat conclu dès que l’on s’est entendu sur la chose et le prix, y compris par voie électronique, le paiement pouvant intervenir ultérieurement par tout moyen. Le paiement immédiat n’est qu’une garantie supplémentaire pour le propriétaire.

        Bien cordialement,

        Pierre-Yves (https://questelan.fr/)

    • #22351575
      PascalPascal
      Administrateur

      Confirmation de mon message reçue ce jour de la Direction de Gites de France Ardèche que j’ai interrogée.

      L’option (1) RESERVATION DIRECTE EXCLUSIVE sera bien supprimée dans tous les relais départementaux en 2025. En revanche il n’a jamais été question de supprimer la RESERVATION PARTAGÉE. Chaque propriétaire a donc bien la possibilité de commercialiser son gîte en direct en parallèle à la location sur le site de Gites de France.
      Le propriétaire, au moment de son adhésion et de son renouvellement annuel, a donc juste à choisir sa formule en fonction du niveau de délégation qu’il souhaite donner à Gites de France.
      => Si il veut se dégager de toute les contraintes de réservation pour se concentrer sur sa mission d’accueil : formule RESERVATION exclusive EN CENTRALE DE RESERVATION
      => si il souhaite garder la main sur son planning de réservation et louer en Direct : Délégation partielle avec la formule RESERVATION PARTAGEE. La seule contrainte sera alors de synchroniser les plannings.

      Pascal
      https://les-terrasses-des-sielves.fr/

      2 membres ont remercié l’auteur pour ce post.
      • #22356601
        QuestelanQuestelan
        Membre BRONZE

        Bonjour Pascal,

        Adhérent de Gîte de France depuis 14 ans, Je crois avoir une bonne connaissance du fonctionnement de ce mouvement et de son évolution.

        Quasiment depuis l’origine, la contrepartie de l’adhésion à Gîtes de France était principalement la mise en marché des offres d’hébergement. C’est-à-dire l’exposition des offres, jadis sur les catalogues et maintenant sur les sites internet. Il faut bien noter que la mise en marché ne comprend pas la vente en elle-même (prise de contact, rédaction du contrat, paiement etc.) qui était réalisée selon les trois modes que vous rappelez.

        Or depuis quelques années le mode Location directe n’est plus autorisé dans plusieurs Relais départementaux. Ce qui signifie que le propriétaire est tenu de confier la gestion de ses hébergements à la structure COMMERCIALE (la centrale de réservation) de son relais départemental, soit en exclusivité soit en gestion partagée (dénommée, selon les départements, Réservation partagée, Planning partagé ou DUO). En réalité ce partage est très théorique car l’intégralité du flux client des sites internet est dirigé vers la structure commerciale du relais. Le propriétaire peut toujours louer en direct, s’il trouve des clients par d’autres canaux, mais il ne peut se réserver la gestion d’une partie du planning sans bloquer son hébergement sur le site web, donc en se privant de l’objet social de l’association, la mise en marché de son hébergement sur les sites GdF.

        Maintenant sur l’aspect juridique de la question, il faut noter que cette obligation de contracter avec la société commerciale du relais, modifie le contrat associatif en profondeur. Elle doit donc être décidée par l’assemblée générale de l’association fédérale et par celle de l’association départementale. Cela n’a pas été le cas.

        Quant à la condamnation de Gîtes de France par le Conseil de la concurrence (décision 06-D-06), elle date en effet de 2006, mais elle n’a été ni annulée ni rapportée, elle est donc toujours valable. Vous l’avez d’autre part mal lue, car la position dominante examinée par le Conseil de la Concurrence, ne concerne que le marché des labélisations et non l’ensemble des locations de tourisme. Sur ce marché Gîtes de France n’est en concurrence qu’avec Clévacances qui n’a pas cessé de baisser depuis 2006 (la classification en étoiles, meublé de tourisme, n’a pas de notoriété et pas d’interlocuteur en cas de problème).  Gîtes de France représente maintenant à peu près 75% de ce marché. La condamnation reste donc pleinement d’actualité.

        La perte du label GdF n’est peut-être pas un drame, comme vous dites, mais les propriétaires sont généralement attachés à ce label pour sa notoriété et les locataires pour la garantie qu’il leur apporte. Peu considèrent que rajouter un intermédiaire (la centrale de réservation) constitue un progrès, quand la demande est plutôt à la vente directe, du producteur aux consommateurs. Ce n’est pas à un adhérent de LVPdirect que je dois l’apprendre 😉

        Voir le document joint pour plus de précisions.

        Bien cordialement,

        Pierre-Yves (https://questelan.fr/)

    • #22351050
      PascalPascal
      Administrateur

      Bonjour Pierre Yves,

      Adhérent à Gites de France Ardèche depuis 2019 et très satisfait depuis le début, je ne crois pas que cette crainte soit à l’ordre du jour ; je ne vois d’ailleurs pas comment, légalement, un OTA pourrait imposer une exclusivité dans la commercialisation de votre bien. Êtes-vous sûr de ne pas faire une confusion ?

      À titre de clarification je rappelle pour tous les 3 modes de commercialisation traditionnellement proposés par Gites de France:
      1- LOCATION DIRECTE par le propriétaire : Le gîte est labellisé par Gites de France mais le propriétaire se réserve l’exclusivité de commercialisation sans passer par la centrale de réservation de GdF (redevance annuelle).
      2- RESERVATION exclusive EN CENTRALE DE RESERVATION GDF: le propriétaire confie l’exclusivité de la commercialisation à GDF moyennant une redevance annuelle et une commission sur chaque contrat.

      3- RESERVATION PARTAGEE : mix entre les 2 modes précédents: le propriétaire confie la commercialisation à GdF mais garde la possibilité de louer son bien par ses propres canaux (redevance annuelle + commission sur les contrats passés via GdF).

      En Ardèche, depuis 2020 le mode 1 (Location Directe exclusive) n’est plus proposé au profit du Mode 3 qui permet une plus grande flexibilité mais cela ne remet JAMAIS en cause la possibilité pour le propriétaire de louer son bien en direct comme vous le craignez.

      En gros, comme dans une agence immobilière lorsque vous vendez/louez un bien, vous avez la possibilité de signer avec l’agence un mandat exclusif ou non.

      Les seuls débats actuels entre GDF national et les différentes antenne régionales portent sur le niveau d’information dans l’annonce GdF des coordonnées du propriétaires afin d’éviter le by-pass par certains clients du site GdF pour éviter la commission.

      Quant à la crainte de devenir un ersatz de Airbnb et Abritel, il me semble que GdF en est encore loin. Indépendamment de l’aspect « associatif » la vraie plus-value de GdF est – pour le vacancier – la vérification effective des locaux ,intrinsèque à la labellisation, qui offre une sécurité réelle par rapport aux « avis clients » des autres OTA.
      Pour les propriétaires, vous le savez c’est l’accompagnement technique (correspondant identifié et joignable facilement) avant même la labellisation et bien sûr pendant toute la période d’adhésion.

      À noter : Je suis allé lire la décision, du Conseil de la Concurrence à laquelle vous faites référence (décision 06-D-06) ; elle date de 2006, il y a 17 ans ! : nous étions dans un autre monde.

      Gites de France (né en 1954) était quasiment assimilé (à tort) à un organisme public et défendait une exclusivité de commercialisation par rapport à d’autres réseaux émergeants. Depuis tous les OTA sont arrivés et les propriétaires ont appris à se doter de leur propres sites internet.
      Perdre sa labélisation GdF à l’époque devait être un vrai drame ; à l’heure actuelle GdF doit plutôt composer pour conserver son parc d’adhérents ; ils ne sauraient faire l’impasse sur plus de 50% de leur adhérents qui souhaitent pouvoir diversifier leur mode de commercialisation.
      Le risque d’un retour en arrière sclérosant pour un réseau devenu minoritaire est donc pour moi tout à fait négligeable même si la stratégie de certaines antennes régionales doit peut-être être suivie.

      Cordialement.
      Pascal.

      Pascal
      https://les-terrasses-des-sielves.fr/

      2 membres ont remercié l’auteur pour ce post.
Vous lisez 2 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

– NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVPDIRECT – 

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVPDIRECT est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux : notre charte de confiance est un gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVPDIRECT n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

– SIGNALER UNE ANNONCE – 

 
👉 Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

– BESOIN D’AIDE –

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » présente dans votre espace membre ?
👉 La réponse à votre question attend peut-être votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question, contactez-vous. Nous vous aiderons à trouver une solution adaptée à votre situation.

  • Hidden
  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Rapport de faute d’orthographe
Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :