Louer son logement en LMNP dans les grandes ville pourrait se compliquer…

Accueil FORUMS LA LOCATION : SA GESTION ET SA FISCALITE ? Louer son logement en LMNP dans les grandes ville pourrait se compliquer…

  • Ce sujet contient 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Claude NOGUE, le il y a 1 mois.
  • Créateur
    Sujet
  • #14833331
    LVPLVP
    Administrateur

    Voici une information partagée par Alain sur notre groupe Facebook et qui me semble intéressante car elle pourrait bien faire jurisprudence :

    La justice européenne donne son feu vert: louer son logement sur Airbnb pourrait devenir plus compliqué

    👉 La justice européenne a validé mardi la loi française destinée à réguler la location d’appartements pour de courtes durées, dans une affaire qui opposait la ville de Paris à deux propriétaires utilisant la plateforme Airbnb :

    Une réglementation nationale soumettant à autorisation la location, de manière répétée, d’un local destiné à l’habitation pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile est conforme au droit de l’Union“, a estimé la Cour de justice de l’UE, basée à Luxembourg, dans son arrêt.

    👉 Cette décision était très attendue, car nombre de métropoles européennes, confrontées, comme Paris, à une pénurie de logements, ont tenté de légiférer pour lutter contre le phénomène de locations touristiques sur Airbnb…

    👉  Les juges européens avaient été saisis en 2018 par la Cour de cassation, juridiction suprême de l’ordre judiciaire en France, de plusieurs questions portant sur des dispositions du code de la construction et de l’habitation…

    👉  Auparavant, la Cour de cassation avait été elle-même saisie par deux propriétaires de studios parisiens, condamnées au total à 40.000 euros d’amende pour avoir mis leurs biens en location sans l’autorisation préalable de la mairie…

    L’affaire en France n’est pas encore terminée : suite à cette récente position de la justice européenne, le juge français va désormais devoir vérifier que la ville de Paris apporte bien les preuves d’une pénurie de logements ce qui devrait être assez simple à illustrer. Cela risque de relancer le sujet de la location saisonnière dans les grandes ville !

    Benoit - Administrateur de LVP

Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Réponses
    • #14861366
      Claude NOGUE
      Membre BRONZE

      Bonjour Pascal,

      Entièrement d’accord avec toi sur la nécessité de maintenir un stock identique d’habitations sur le territoire, sur celle de garantir une offre suffisante de logements destinés à la location de longue durée à des prix abordables ou encore sur le fait que la location de meublés de courte durée a un effet inflationniste significatif sur le niveau des loyers en particulier à Paris.

      En cela la décision de la CJUE est une mauvaise nouvelle pour Airbnb pas nécessairement pour tous les loueurs en meublés saisonniers. Mais ne risque-t-elle pas d’ouvrir la boîte de Pandore en glissant au fil du temps vers une baisse règlementaire de la jauge actuelle des 200000 habitants ? Seront peut-être concernées demains les villes de 100000, puis 50000 habitants puis ….. Et là ce ne sera plus l’esprit mais seulement la lettre qui malheureusement prévaudra.

    • #14846238
      PascalB07PascalB07
      Membre ADMINISTRATEUR

      Merci de ton information Claude. Pour autant, et au risque de me faire agonir, je trouve que cette évolution est plutôt positive.

      Le marché de la location saisonnière est devenue une jungle (merci à certains OTA) et tout ce qui permettra de le réguler un peu me semble aller dans la bonne direction. À ce titre les récentes décisions à l’encontre de AirBnB sont tout à fait les bienvenues.

      Trouves-tu normal que des milliers d’appartements parisiens aient disparu du marché locatif normal pour être loués en “meublé de tourisme”.
      Avec comme résultats :
      – Une concurrence totalement déloyale avec le parc hôtelier traditionnel qui, lui, est soumis à tout un ensemble de normes (sécurité en particulier…),
      – une aggravation extrême de la pénurie de logements pour le parc locatif longue durée,
      – des immeubles soumis à des troubles de voisinages incessants en raison, de l’utilisation de locaux pour une destination qui n’est pas celle prévue dans les règlements de copropriété.
      – des mafias dont les membres gèrent des dizaines d’appartements sous le statut de “loueur particulier” détournant sans vergogne toutes les règles et toutes les lois.

      Et oui à force d’exagération, il faut faire le ménage.

      • Si l’appartement est quasiment exclusivement utilisé entant que meublé touristique, le changement d’usage est logique, ce n’est plus un local d’habitation.
      • Si le gérant en fait son business principal il n’y a aucune raison de lui permettre de se maintenir en statut LMNP
      • Si le marché locatif est en tension extrême, le principe de compensation me semble conforme à l’intérêt général.

      Pour autant, je ne pense pas qu’il y ait à craindre comme tu le dis “un bouleversement programmé du statut du loueur en meublé saisonnier“. La grande majorité de ceux qui exerce cette activité le font en en respectant et l’esprit et la lettre.
      Ces nouvelles contraintes à venir vont surtout perturber ceux qui profitent indûment du système.

      Pascal
      https://les-terrasses-des-sielves.fr/

    • #14837489
      Claude NOGUE
      Membre BRONZE

      C’est une bien mauvaise nouvelle pour tous les loueurs en meublés. La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de rendre un arrêt très important au terme duquel la grande chambre de la CJUE confirme la validité de la règlementation française visant à encadrer l’activité de location meublée saisonnière. Cette dernière en dehors de la résidence principale était subordonnée au changement d’usage en local commercial avec obligation de compensation de commercialité (transformation concomitante d’un local commercial en logement afin de maintenir un stock identique d’habitation sur le territoire).

      Cette règlementation était contestée par Airbnb et les loueurs de meublés saisonniers. Il découle de cet arrêt et ce en application de l’art.L 631-7 du code de la construction et de l’habitation que les propriétaires d’un local situé dans une commune de plus de 200000 habitants et souhaitant le louer en meublé de manière répétée et pour de courtes durées à une clientèle de passage n’y élisant pas domicile sont tenues d’obtenir une autorisation préalable de changement d’usage délivré par le maire de la commune dans lequel est situé ce local. Cette autorisation pouvant être subordonnée à une compensation sous la forme d’une transformation accessoire et concomitante en habitation de locaux ayant un autre usage.

      Au-delà de Paris ce sont toutes les villes de plus de 200000 habitants qui sont concernées.

      Et si dans une avenir proche cette mesure, au motif d’une raison impérieuse d’intérêt général, s’étendait dans toutes les communes où la tension sur les loyers est particulièrement marquée ? S’agit-il d’un bouleversement programmé du statut du loueur en meublé saisonnier ?

      A suivre ……

      2 membres ont remercié l’auteur pour ce post.
      • #14839156
        LVPLVP
        Administrateur

        Bonjour Claude,

        Merci pour le partage de cette information qui pourrait bien faire changer des choses. J’avais aussi postée cette information sur notre forum, j’ai donc fusionné nos deux sujets 😎.

        Benoit.

        Benoit - Administrateur de LVP

        1 membre a remercié l’auteur pour ce post.
Vous lisez 2 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVP

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVP est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux : notre charte de confiance est un gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVP n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

SIGNALER UNE ANNONCE

Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

BESOIN D’AIDE

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » dans le menu « Propriétaires » ?
La réponse à votre question attend surement votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé de solution, contactez-vous. Nous vous aiderons à en trouver une adaptée à votre situation.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

MODIFIER MON ANNONCE

Pour modifier les paramètres de votre annonce, vous devez déplacer votre souris sur l’information que vous souhaitez corriger pour faire apparaitre une icône en forme de crayon qui vous permettra d’accéder aux différents choix possibles.

Important, Il faut être en mode d’affichage “Propriétaire” :

Pour modifier vos photos, vous devez déplacer votre souris sur le diaporama et cliquer sur l’icône en forme de crayon pour accéder à la gestion de vos photos. Vous pourrez alors supprimer des photos, en télécharger de nouvelles, les modifier et les déplacer pour organiser leur ordre d’affichage.

[row_fluid][span12][/span12][/row_fluid]

PERSONNALISER VOTRE PLAQUETTE LVP

Nous attachons une grande importance à la qualité de nos plaquettes de promotion qui représente l’image de notre association de propriétaires. La qualité d’impression de votre plaquette est proportionnelle à la définition (la taille) de votre fichier photo envoyé.

 

Le format minium acceptable est de 972×544 pixels.

sem, ultricies risus nunc suscipit mi, Curabitur Aenean
Rapport de faute d’orthographe
Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :