COMMENT RÉDIGER UNE ANNONCE DE LOCATION DE VACANCES ?

Comment rédiger une annonce qui fait mouche ?

La location saisonnière est un secteur très concurrentiel, cela ne vous aura certainement pas échappé… 

Que vous ayez votre propre site personnel ou une annonce sur les plateformes en ligne, la qualité de votre annonce est déterminante pour attirer des vues et déclencher des réservations.

Votre annonce représente le tout premier contact avec votre futur locataire, il s’agit donc d’en soigner la rédaction pour faire bonne impression et générer des réservations. Une fois rédigée, votre annonce doit refléter l’ambiance du logement que vous souhaitez faire transparaître, informer précisément le voyageur sur votre offre et enfin rassurer ce dernier pour l’encourager à réserver chez vous. 

Il s’agit d’un exercice délicat et complet qui méritait que LVP Direct y consacre un dossier complet.

Identifiez les points forts du logement avant de rédiger votre annonce…
Identifiez les points forts du logement avant de rédiger votre annonce…

Avant de vous lancer dans la rédaction proprement dite de votre annonce, il est vous est nécessaire de mettre au clair un certain nombre de points ; pour vous faciliter le travail nous les avons regroupé ci-dessous sous-forme d’une check-liste en 6 étapes : 

1 –  Prioriser les atouts majeurs de votre location, ceux que vos futurs hôtes vont considérer comme essentiels ou différenciants : situation géographique/site touristique ou d’intérêt majeur, jardin, terrasse, structure atypique, cheminée, piscine, etc. Si vous avez quelques difficultés sur ce point, relisez les commentaires laissés par vos précédents locataires, vous devriez y retrouver les points forts de votre logement (et aussi les points faibles parfois…).

2 –  Identifier et valoriser les caractéristiques principales de votre environnement : nature (montagne, mer), quartier, marché, plage, commodités etc.

3 –  Vérifier les équipements que vous proposez ; identifier les équipements spécifiques ou originaux.

4 –  Choisir les mots-clefs qui définissent le mieux votre logement (à discuter éventuellement avec des proches pour plus d’objectivité).

5 –  Organiser les photographies dont vous disposez, les corriger éventuellement avec un logiciel de retouche, identifier les manques éventuels et enfin sélectionner votre photographie-signature.

6 – Valider le nom de votre location : agissant comme un nom de marque, il sera un élément essentiel de votre visibilité sur internet dans l’objectif de faciliter la réservation en direct.

Ce travail préparatoire effectué, attaquons-nous maintenant aux différentes étapes de la création de votre annonce.

1ère étape :
Choisissez votre “accroche” et votre photo signature

Les photos : 80% de la réussite de votre annonce !
Les photos : 80% de la réussite de votre annonce !

L’accroche c’est le titre de votre annonce, les quelques mots que le vacancier lira en premier, la phrase qui doit déclencher l’intérêt de l’internaute et susciter l’envie d’aller plus loin dans la découverte de votre logement.

Les futurs locataires passent parfois des heures sur internet à rechercher leur prochain lieu de villégiature. Ils visionnent ainsi des quantités d’annonces et de photos, toutes plus séduisantes les unes que les autres. 

Parmi cette offre pléthorique, le titre que vous donnez à votre annonce et la photo d’accroche doivent – à eux-seuls – résumer à la perfection votre offre et donner envie au vacancier de cliquer sur votre annonce pour en consulter les détails.

Le titre de votre annonce doit être accrocheur mais pas racoleur : les quelques mots qu’il contient doivent mettre en valeur les points forts de votre location saisonnière, sans exagération.

Exemple : “Maison bord de mer” peut devenir “Belle villa avec superbe vue mer“ ou “Charmante maison de pêcheur avec accès direct à la plage” suivant les cas en veillant à mettre en valeur la qualité essentielle de votre logement sans pour autant induire une attente qui pourrait être déçue.

Un titre accrocheur doit être bref et concis, contenir les mots clefs essentiels, exprimer une promesse au voyageur et provoquer l’émotion qui va lui donner envie d’en savoir plus. 

Les mots employés doivent être simples et facilement compréhensibles par tous, cette remarque étant également valable pour le vocabulaire utilisé dans la description du logement. 

Dans la mesure du possible, votre titre doit également intégrer le nom de votre gîte… 

Si l’exercice vous paraît difficile, conservez certaines idées ou certains mots pour la partie “Description de votre logement ». Vous pouvez également faire l’exercice à l’envers : rédigez votre description détaillée d’abord, puis travaillez votre titre ensuite. Attention à ne pas faire de redondances : votre titre doit être un peu différent du contenu détaillé, sinon il ne sert à rien !

La Photo signature, c’est la même chose que votre titre “accroche” mais sans les mots !
Le visuel que vous allez choisir doit résumer le meilleur de votre offre et vous différencier de vos concurrents.
C’est donc bien à ce moment – après cette réflexion sur votre titre –  que vous pourrez… ou non !… valider le pré-choix que vous avez fait dans la phase précédente.

Dernier critère pour cette photo : l’originalité visuelle : une photo atypique permettra aux internautes de vous retrouver partout avec des outils comme Google Lens et Google Image.

Dans notre dossier relatif aux photographies de son annonce, vous trouverez des astuces pour rendre vos photographies attrayantes et des conseils pour créer et dupliquer votre photographie-signature. Cette photo devra apparaître sur toutes les annonces que vous diffusez : vos futurs locataires vous trouveront ainsi plus facilement sur la toile et cela induira une notion de rigueur et de professionnalisme auprès d’eux.

2ème étape :
Choisissez et indiquez le nom de votre location

Étape courte mais essentielle. Comme nous l’indiquons régulièrement dans nos dossiers, il est primordial de donner un nom atypique à votre gîte pour faciliter les réservations en direct

Donner un nom spécifique à sa location saisonnière vous distingue parmi toutes les offres présentes sur internet et permet aux futurs locataires de retrouver votre bien – dont votre annonce LVP Direct – depuis une simple recherche Google à partir de ce nom :

Comment retrouver un gite sur google
À l’image du Petit Poucet, le nom de marque permet de guider les vacanciers dans leur recherche...

Il est donc nécessaire de faire figurer également le nom de votre logement dans votre titre. Si ce n’est pas possible de l’inclure en raison du nombre de caractères souvent limité, il faut alors l’indiquer dans les premières phrases de votre descriptif et ne pas hésiter à le rappeler à la fin de votre annonce. Ainsi, les vacanciers qui identifient votre annonce sur des centrales de réservation, prendront certainement l’initiative de faire des recherches sur Google afin d’en savoir plus sur votre location et surtout de bénéficier de votre tarif en direct.

Nous détaillons cette astuce dans notre dossier consacré à ce sujet :
Pourquoi faut-il donner un nom à son gîte ?”.

2ème étape :
Décrivez le logement et ses points forts

Renseignez les informations stratégiques pour guider les internautes…
Renseignez les informations stratégiques pour guider les internautes…

La partie de description du logement mérite une longue et précise rédaction qui devra ensuite être condensée et organisée selon un plan logique. Ces descriptions peuvent se faire de manières très différentes et personnalisées : La plus classique restant un descriptif linéaire, mais vous pouvez également tourner le texte autour des 4 ou 5 caractéristiques particulières du logement :

  • le confort des principales pièces (séjour / chambres et sanitaires)
  • le confort thermique (chauffage / climatisation / cheminée)
  • les principaux équipement (multimédia / cuisine / bébé)
  • l’espace piscine (si besoin)
  • l’environnement régional

Quel que soit le style rédactionnel choisi, pour ne rien oublier, vous pouvez commencer par lister, pièce par pièce, ce que propose votre logement :

  • nombre et dimensions des lits pour chaque chambre, kit bébé éventuel,
  • vue intéressante depuis la fenêtre ou la baie vitrée,
  • proximité d’une salle de bains au même étage que les chambres,
  • salle de bains (= avec baignoire) ou salle de douche (= avec douche),
  • volume et orientation de la pièce principale avec/sans accès au jardin ou à la terrasse,
  • type de cuisine (équipée ou non, américaine ou séparée), prévoir listing d’appareils électroménagers principaux.
  • WC séparé ou non,
  • armoire ou placard, etc.

Puis, imaginez par exemple, un fil conducteur pour guider le lecteur dans votre description. La façon la plus simple est peut-être de commencer par l’entrée dans les lieux puis de dérouler la visite de la maison dans chaque pièce. Segmentez par niveau si cela vous paraît judicieux. Il ne s’agit pas d’un exercice de littérature, aussi attachez-vous à faire des phrases courtes, simples et percutantes.

Exemple : « Occupant une grande partie du rez-de-jardin, la pièce à vivre dispose d’une table pour accueillir 6 personnes et d’un salon confortable autour de la cheminée. Par la grande baie vitrée, on accède directement à la terrasse abritée et orientée au Sud. La cuisine à l’américaine toute équipée, complète le confort de ce niveau ainsi qu’un WC avec lave-mains. »

Si certains détails se répètent, regroupez-les dans une seule phrase pour alléger le texte.

Exemple, au lieu de « La chambre 1 dispose d’un lit 160×200, la chambre 2 dispose d’un lit 160×200 » préférez « les 2 chambres disposent chacune d’un lit queen size (160×200) ».

Ayez bien à l’esprit que la description et les photographies se complètent. En effet, il est inutile de lister l’intégralité de ce que contient la salle de bains si une photographie montre clairement son équipement. En revanche, préciser si les serviettes de toilettes (et leur nombre) sont proposées, est un détail très important pour les locataires.

Une fois la description complète, vérifiez que vous avez bien mis en avant les caractéristiques principales de votre bien, ses équipements essentiels aux yeux des locataires et les atouts spécifiques de votre logement. S’il en manque, entrelardez votre texte avec de nouveaux mots, cela lui donnera plus de chaleur et pourra susciter de l’émotion lors de la lecture.

Exemple : « Occupant une grande partie du rez-de-jardin, la pièce à vivre spacieuse et lumineuse dispose d’une table pour accueillir 6 personnes et un salon cosy et confortable autour de la cheminée (jeux de société dans le placard à droite). De la grande baie vitrée d’où on peut observer les oiseaux le matin, on accède directement à la terrasse abritée et orientée au Sud. La cuisine à l’américaine toute équipée vous permettra de préparer toutes les gourmandises locales dénichées au marché à 800 mètres. Un WC avec lave-mains complète le confort de ce niveau. »

Le langage que vous utilisez doit être précis, positif. Évitez les acronymes et les noms de marques, vérifiez votre orthographe et si les termes que vous employez sont les bons (par exemple, un lit queen size fait 160cm de large, un lit king size fait 180cm ou 200cm).

Ex. au lieu de « Vous trouverez un congélo et le frigidaire est grand, la SdB est au 1er. », préférez « Le réfrigérateur-congélateur est de grande capacité pour convenir à une famille, la salle de bains se situe au 1er étage près des chambres ».

Enfin, n’oubliez pas de mentionner les attractions locales : un festival reconnu, un parc d’attractions ou paysager, une plage ou un spot de montagne, les restaurants et les commerces typiques que vous recommandez, etc. Loin d’être anodines, ces informations peuvent faire la différence au moment de conclure une réservation.

Attention aux contenus dupliqués sur vos différentes annonce :

Une fois que vous aurez finalisé votre annonce, si vous publiez sur plusieurs sites, gardez à l’esprit que Google n’aime pas les contenus dupliqués ! 

Pour éviter cela, vous devrez alors faire un dernier effort rédactionnel et prendre soin de modifier légèrement le texte pré-établi de votre annonce sur chaque site que vous utilisez, pour y glisser quelques petites différences descriptives en gardant votre plan bien entendu.

On a souvent tendance à être pragmatique en faisant un rapide “copier-coller”  de l’annonce déjà publiée sur un premier site car les textes y sont déjà optimisés, mais cette pratique est malheureusement à proscrire si vous souhaitez bénéficier d’une bonne indexation de vos différentes annonces par Google… Pour bien comprendre, il faut savoir que tous les moteurs de recherche veulent proposer aux internautes des contenus d’actualité, à jour et uniques. En clair, le « copier/coller », Google déteste ça…

Google fait le ménage et censure automatiquement de ses propositions tous les contenus (c’est à dire vos annonces) qu’il va juger comme étant sans intérêt pour les internautes car identiques ou bien trop similaires… Il ne gardera généralement que l’annonce du site qui juge comme étant le plus populaire et qui est généralement un site de réservation en ligne…

En résumé, cela veut dire que si Google identifie votre annonce comme trop identique sur plusieurs sites différents, il va tout simplement les supprimer de son index et ne plus les proposer dans ses résultats de recherches !

4ème étape :
Précisez les informations pratiques et éléments essentiels du règlement intérieur

En fonction de la configuration de chaque site d’annonce, il doit y avoir une rubrique spécifique permettant de définir vos conditions de location. Si ce n’est pas le cas, alors pensez à l’intégrer dans le descriptif général.

Dans cette rubrique, le lecteur s’attend à trouver toutes les informations qui n’ont pas été détaillées ailleurs dans la description, comme les dimensions des équipements des lits, le type de cafetière, la présence d’un grille-pain ou la mise à disposition d’un lit-parapluie et d’une chaise haute pour bébé, etc.

Les conditions de location doivent aussi y figurer : disponibilités, tarifs, modes de paiement, politique d’annulation, règlement intérieur succinct (évènements nocturnes et animaux autorisés ou non, par exemple), modalités d’accueil sur place, options possibles… Attention, ces précisions ne se substituent pas à l’établissement et à la force d’un contrat de location en bonne et due forme qui, rappelons-le, est obligatoire . Cf notre dossier LVP Direct : “Comment rédiger un contrat pour une location de vacances ?

Toutes ces précisions aident les locataires à prendre leur décision de manière éclairée. Elles ont également l’intérêt d’être honnêtes et transparentes, avant même la conclusion de la réservation.

5ème étape :
Diffusez votre planning et garantissez sa mise à jour !

Avoir un planning à jour est primordial…
Avoir un planning à jour est primordial…

Dernier point important et non le moindre : Votre annonce doit avoir un planning à jour pour informer vos clients potentiels de vos disponibilités.

De nos jours, les choses doivent se faire très vite sur internet. Pour la très grande majorité, les vacanciers ne prendront plus le temps de vous contacter pour savoir si la semaine qu’ils recherchent est disponible. Cette information fiable doit donc être visible directement sur votre annonce.

À savoir : Les sites d’annonces de locations saisonnières utilisent tous des filtres pour faciliter les recherches de leurs utilisateurs. La recherche par date est le second filtre le plus utilisé après celui de la géolocalisation. Si votre annonce n’a pas son planning à jour, votre annonce risque donc fort de ne pas être proposée dans la sélection de recherches des vacanciers…

Pour faciliter cette gestion, il suffit de définir un planning référent, puis d’importer son lien “iCal” sur toutes vos annonces. Là encore, LVP Direct met à votre disposition un dossier spécifique sur le sujet : “Comment synchroniser le planning de sa location de vacances ?

6ème et dernière étape :
Renseignez vos tarifs

Quel que soit le site que vous utilisez, votre annonce doit préciser vos tarifs. En effet, il est inutile de vendre du rêve si le bien proposé ne rentre pas dans le budget de certains vacanciers. Pour cela, tous les sites d’annonces proposent une rubrique permettant d’indiquer vos tarifs, ne passez donc pas à coté.

Par exemple, sur les annonces de notre site LVP Direct, nous indiquons une fourchette des tarifs à la semaine (mini-max) ainsi que les tarifs par saisons que vous pouvez entièrement personnaliser. Cela permet aux internautes de connaître immédiatement le budget nécessaire en fonction de la période de leur séjour :

N'oubliez pas d'indiquer vos tarifs sur vos annonces !
N'oubliez pas d'indiquer vos tarifs sur vos annonces !

Si ce n’est pas déjà indiqué dans la description de votre annonce, il est également utile de préciser vos conditions de réservation et d’annulation dans cette rubrique. De même pour les modes de règlement possibles, la gestion de la caution et la durée minimum d’un séjour…

Là encore, pour vous aider à déterminer les tarifs de votre gîte nous avons mis en place un dossier spécifique que nous vous invitons à consulter :
Comment définir les tarifs de sa location de vacances pour une rentabilité optimale ?

Conclusion :
Prenez le temps pour rédiger votre annonce

Nous souhaitons que ces conseils vous aident à rédiger votre annonce de manière engageante pour attirer l’attention des voyageurs potentiels, tout en mettant en valeur les caractéristiques uniques de votre location saisonnière.

Bien entendu, tous ces conseils sont valables pour toutes vos annonces, quel que soit le site que vous utilisez.

Pour ce qui est de votre annonce LVP Direct – grâce au nom de votre location – elle vous permettra de faire le lien avec vos annonces sur les sites OTA (Airbnb, Abritel, Booking…) et ainsi offrir à vos vacanciers la possibilité de réserver en direct, sans aucun frais additionnel. 😊

De notre côté, nous allons prochainement moderniser la présentation de nos fiches annonces en apportant de nouvelles rubriques. En particulier la possibilité de regrouper tous les avis que vous avez pu recevoir en provenance de différents sites. D’ici là, nous vous recommandons de vérifier votre annonce, et d’y apporter les modifications nécessaires que nous avons évoquées dans ce dossier.

Rédiger une annonce qui fait « mouche » nécessite du temps, mais croyez-nous, cela fera la différence pour vous démarquer de vos voisins !

Comment modifier mon annonce LVP DIRECT :
Vous trouverez sur notre forum “Hot-Line” un guide expliquant comment modifier votre annonce.

N’hésitez pas à partager vos commentaires en bas de ce dossier 👇👇

REJOIGNEZ-NOUS & SOUTENEZ-NOUS !

Si ce dossier vous a intéressé, n’hésitez pas à laisser un commentaire et soutenez notre association en adhérant au groupement de propriétaires LVP Direct :

Bonnes locations !

Dominique & Pascal, au nom de l’équipe d’administration de LVP Direct

Images & illustrations ©Depositphoto

5 4 votes
Noter l'article
S’abonner
Me notifier des
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

– NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVPDIRECT – 

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVPDIRECT est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux : notre charte de confiance est un gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVPDIRECT n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

– SIGNALER UNE ANNONCE – 

 
👉 Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

– BESOIN D’AIDE –

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » présente dans votre espace membre ?
👉 La réponse à votre question attend peut-être votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question, contactez-vous. Nous vous aiderons à trouver une solution adaptée à votre situation.

  • Hidden
  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

0
N'hésitez pas à partager votre avis sur cet article...x
Rapport de faute d’orthographe
Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :